Visite de l’exposition « Sound Eclipse » de Lawrence Abu Hamdan et Saâdane Afif – Exclusivité GAAC

Que se passe-t-il lorsque le son s’éclipse ? Lorsque le bruit s’interrompt ? Pouvons-nous écouter par les yeux, comme le proposait déjà en 1980 René Block au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. L’écoute d’un son, d’un bruit ou d’une musique n’est pas simplement déterminée par une capacité physique mais peut également l’être par un ensemble de facteurs culturels, sociaux, linguistiques ou politiques. L’exposition Sound Eclipse propose d’attirer notre attention sur la pratique artistique de Lawrence Abu Hamdan (1985, Amman, Jordanie) et de Saâdane Afif (1970, Vendôme, France), deux artistes dont l’œuvre est intrinsèquement liée à l’expérimentation sonore et musicale.

Lawrence Abu Hamdan étudie les implications politiques et sociales du son à travers la production de documentaires audio et narratifs, d’essais, d’installations audiovisuelles, de vidéos, de sculptures, de photographies, d’ateliers de travail et de performances. L’intérêt de l’artiste pour le son et son intersection avec la politique provient de sa propre expérience dans la musique DIY.