25
octobre
2018

Dani Gal

Recommandation
prospectif cinéma octobre
Extrait de White City, 2018. © Courtesy de l’artiste

Séance présentée par Pamela Sticht, attachée de conservation au Mnam-CCI, en présence de Dani Gal

Dani Gal s’intéresse aux faits « oubliés » de l’histoire et réalise des reconstitutions filmées, à l’instar de cette trilogie présentée pour la première fois à Paris dans son intégralité :

Dans « Nacht und Nebel »(2011) , l’artiste met en scène le récit d’un survivant de l’holocauste et policier israélien, Michael Goldman, qui a participé à la mission secrète de la mise à la mer des cendres d’Adolf Eichmann, en 1962.

« Wie aus der Ferne » (2013) s’inspire de la correspondance, pendant les années 1970, entre Simon Wiesenthal, survivant autrichien de la Shoah, et Albert Speer, architecte en chef et ministre de l’Armement et de la Production de guerre du Parti national-socialiste durant le IIIème Reich. Face à ce dialogue et cette amitié improbable, des citations de textes du Cahier brun de Wittgenstein viennent ponctuer et interroger la construction des images du passé et les souvenirs individuels.

Basé sur le journal d’Arthur Ruppin, l’un des fondateurs de l’implantation sioniste en Palestine avant la création d’Israël, le nouveau film « White City » (2018) rappelle sa rencontre, en 1933, avec Hans F. K. Günther, anthropologue et futur « raciologue » du IIIème Reich.

jeudi 25 octobre 2018